Psychothérapeute, définition et explications

Un psychothérapeute est un professionnel reconnu comme étant habilité à exercer la psychothérapie. Ce titre, est délivré par L’agence régionale de Santé (ARS). L’inscription sur le registre national des psychothérapeutes est obligatoire.

Pour accéder au titre, il fautavoir réalisé  :

  • une formation théorique en psychopathologie clinique d’au moins 400 heures ;
  • un stage pratique d’une durée d’au moins de 5 mois dans des services agréés.

Sinon, il faut pouvoir prouver d’au moins 5 ans de pratique de la psychothérapie

Chaque psychothérapeute est spécialisé dans une ou plusieurs méthodes. Les objectifs, la durée, la fréquence sont des informations importantes pour ne pas se tromper de thérapie.

Les méthodes de psychothérapie sont enseignées dans ces centres de formation privés.

Une école sérieuse respecte un temps de formation long (plusieurs années) et impose des supervisions aux praticiens. Elle impose également un important  travail de psychothérapie personnelle.

Les supervisions sont des instances de formation continue sur la pratique de la psychothérapie.

Une psychothérapie est une méthode de traitement par des moyens psychologiques. La psychothérapie se distingue de la chimiothérapie (les médicaments) et de la somato-thérapie (comme la kinésithérapie par exemple).

Il existe plus 400 méthodes de psychothérapie différentes en France. Chaque méthode a ses spécificités, car elle exploite des mécanismes psychologiques (ou des combinaisons de mécanismes) différents.

On distingue les psychothérapies selon différents courants (psychanalytique, cognitivo-comportemental, systémique, humaniste, intégratif, psycho-corporel, etc.).

On distingue également les thérapies par leur durée :

  • Long terme : + de 50 séances sur plusieurs années
  • Moyen terme : 15-20 à 50 séances
  • Court terme : 2 à 15 séances

Il est préférable de commencer par une thérapie à court terme afin de se donner la possibilité d’explorer plusieurs méthodes, si besoin.

Comment bien choisir son psy ?

Il son action sur :

  • La bienveillance inconditionnelle ;
  • Le non-jugement ;
  • Le respect de la liberté de choix et de penser du patient ;
  • Le respect de la personne dans sa globalité.

Les méthode qu’il en emploie est efficace pour vous.

La réussite d’une thérapie dépend de l’adéquation entre le professionnel, ses méthodes de travail et vos besoins.  Demandez-vous :

  • « Est-ce que je me sens bien (dans la relation à ce professionnel ? »
  • « Ses méthodes et sa façon de travailler me conviennent-elles ? »
  • « Est-ce que la thérapie produit assez rapidement des changements palpables ? » (dans les 5 premières séances par exemple)

Si ce n’est pas clair, il est préférable de changer.

Faire une thérapie

Vous pouvez consulter dès que vous rencontrez une difficulté que vous n’arrivez pas à traiter par vos seuls moyens.

Le but d’une psychothérapie est donc de vous aider à :

  • faire face et/ou dépasser certaines difficultés ;
  • favoriser des changements internes, sources d’un mieux être (personnel, relationnel, émotionnel, professionnel, etc.) ;
  • Favoriser un meilleur équilibre et une meilleure “santé psychique” ;
  • Se libérer de symptômes, blocages ou problématiques ;

Classiquement, une consultation coûte entre 40€ et 80€, mais cela peut aller jusqu’à 180€. La durée des séances varie selon méthodes (entre 45mn et 2h). Généralement le tarif dépend de la durée de la séance. Mais ce n’est pas le seul facteur à prendre en compte.

En effet, une thérapie à 35€ la séance, une fois par semaine sur 1 ans , vous contera plus cher en argent et en temps qu’une thérapie à 80€ la séance qui dure 5 à 10 séances. Il est préférable d’économiser un peu pour éviter de s’enliser dans un travail interminable, moins cher à la séance, mais mal adapté.

La psychothérapie en général est de plus en plus reconnu comme un des moyens de traitement les plus efficaces. Notez bien que la durée d’une thérapie ne fait pas son efficacité. C’est plutôt l’adéquation entre la méthode proposée, le thérapeute et vos besoins.

Par exemple : si vous avez besoin que des choses changent rapidement dans votre vie, une thérapie brève, centrée sur le changement, sera plus efficace qu’une thérapie d’orientation psychanalytique, centrée sur l’analyse et la compréhension fine des enjeux inconscients.

Les psychothérapies brèves intégratives sont particulièrement porteuses car elles réemploient des outils et/ou conceptions de plusieurs modèles de thérapies, en les associant pour maximiser leur efficacité. La plupart des nouvelles méthodes thérapeutiques font parties du champ des thérapies intégratives.

C’est pourquoi je recommande de commencer par de la thérapie brève. En effet, si cela suffit, vous avez tout gagné. Et si jamais il avait besoin de continuer, vous pourriez facilement “embrayer” sur un travail à moyen ou long terme. En revanche, l’inverse est moins évident. En effet, lorsqu’un travail dure longtemps, se développe une forme de dépendance au thérapeute qui rend plus difficile le fait d’expérimenter quelque chose de différent.