Thérapie brève, définition et explications

Qu’est-ce qu’une thérapie brève ?

  • Une thérapie brève est une méthode conçue pour obtenir des changements dans un temps court

  • La démarche et pragmatique : nous recherchons activement les solutions

  • Nous avançons pas à pas et faisons un bilan à chaque séance

  • Nous visons des changements concret : un bilan est fait à chaque séance

  • Une thérapie dure 3 à 6 séances en moyenne

Une méthode (gratuite) pour faire le point

Dans quels cas consulter ?

  • Retrouver confiance (timidité, difficultés à s’affirmer ou s’exprimer, peur du jugement, etc.)

  • Mieux gérer le stress (anxiété, irritabilité, insomnies, pression, burn-out, etc.)

  • Dépasser certains vécus ou blocages (sentiment d’échec, culpabilité, regrets, déceptions, difficultés à dire non, etc.)

  • Surmonter des événements (séparation, deuil, traumatismes, relations compliquées, etc.)

  • Faire face à une transition (perte d’emploi, départ, choix à faire, décision à prendre, etc.)

  • Traiter des symptômes (phobies, problèmes psychosomatiques, ruminations, procrastination, troubles compulsifs légers, etc.)

M. Fathi-Berrada, psychologue spécialisé en thérapie brève : définition

M. Fathi-Berrada

Psychologue (titulaire d’un BAC+5) et enseignant à l’Université, je vous accompagne avec méthode à comprendre les causes, identifier vos besoins et aller vers les changements souhaités.

Je vous propose une démarche pragmatique : nous définissons des objectifs simples et atteignables ; nous avançons pas à pas et faisons un bilan des changements obtenus à chaque séance.

Tarifs

55€ à 90€ la séance.

Tel : 07 69 69 92 99

Comment avançons-nous ?

Il peut arriver de ressentir un certain poids, de ne plus réussir à exprimer ses potentiels, d’avoir le sentiment de ne plus pouvoir être véritablement soi-même.

C’est ce que l’on appelle des thérapies brèves. Il est ainsi possible de gagner du temps, de retrouver de la sérénité, de se sentir plus détaché, bien, à sa place, etc.

Nous allons à l’essentiel : il n’est pas nécessaire de raconter toute votre vie. Lâcher prise, reprendre le contrôle, mieux s’exprimer, poser des limites, retrouver la confiance, l’estime ou l’envie, redeviennent alors possibles.

À la fin de la séance, vous décidez de reprendre un rendez-vous ou non. Nous choisissons ensemble la méthode de travail appropriée. 

En savoir plus…

Contre-indications

Une thérapie brève ne suffit pas en elle-même à traiter les problématiques suivantes. Un accompagnement global et/ou sur le long terme doit alors être proposé.

  • Altérations majeures du rapport à la réalité

  • Altération majeure de l’identité

  • Dépendance alcoolique

  • Troubles addictifs aigus et chroniques

  • Troubles du spectre autistique

  • Troubles obsessionnels compulsifs (T.O.C.)

  • Anorexie mentale

  • Soins sous contrainte

3 exemples de thérapies brèves

La thérapie brève en détails

Une thérapie brève c’est avant tout une méthode structurée. Cette méthode est conçue pour obtenir des changements sur des problématiques précises aussi rapidement que possible. Rapidement, cela signifie pour les méthodes présentées ici entre 2 et 10 séances.

Notez que l’on regroupe les thérapies selon trois type de durées : court terme (2 à 15 séances), moyen terme (15-20 à 50 séances sur 6 à 18 mois) et enfin, thérapie à long terme (> 50 séances sur plusieurs années, parfois plus de 10 ans).

Les thérapies brèves sont donc des thérapies à court terme, la durée des séances variant entre 45mn et 1h30.

Attention, il est important de comprendre qu’il pas de lien entre la durée d’une thérapie et son efficacité. En effet, il est possible d’aller en profondeur rapidement ou de rester dans en surface pendant des années.

Par où commencer ?

C’est pourquoi je recommande de commencer par de la thérapie brève plutôt que par une thérapie à long terme. Cela est moins coûteux (en temps comme en argent), et laisse la possibilité de prolonger sur un travail à moyen ou long terme, si cela s’avère toujours nécessaire.

En revanche, l’inverse est moins évident et cela d’autant plus, que plus une thérapie dure longtemps, plus il y a un risque de dépendance vis-à-vis du thérapeute.

Comme nous l’avons vu, le champ d’intervention des thérapies brèves est large. On peut consulter autant pour des difficultés ponctuelles, que pour des problématiques ou des troubles chroniques. Une thérapie brève peut aider à se libérer autant de “traumatismes majeurs” que de ce que l’on appelle des “microtraumas”.

Différentes méthodes de thérapie brève existent. Et chaque type de thérapie actives leviers psychologiques, relationnels et/ou neurologiques particuliers. C’est ce qui fait leur spécificité. Pour autant il ne s’agit pas de baguettes magiques.

Quelle efficacité ?

L’efficacité d’une thérapie (quelle qu’elle soit) dépend surtout de l’adéquation entre la méthode employée, le thérapeute et le patient (notamment ses besoins). C’est cela qui va favoriser un alliance de qualité entre le thérapeute et son patient, et donc une plus grande motivation.

Or les recherche dans le domaine démontre que la motivation du patient est un facteur déterminant dans la réussite d’une thérapie. C’est pourquoi, de mon point de vue, les méthodes qui renforcent la motivation du patient sont particulièrement efficaces.

Les thérapies brèves peuvent être pratiquées par divers types de professionnels (psychologues, psychiatres, psychothérapeutes, psychopraticiens, etc.). Si vous voulez en savoir plus sur ces professions, Suivez ce lien.

Si vous êtes à Toulouse centre (ou ses environs), et que vous souhaitez consulter en thérapie brève à Toulouse, n’hésitez pas à me joindre directement.

Psychothérapeute ?

Un psychothérapeute est un professionnel reconnu comme apte à exercer la psychothérapie. Il est généralement formé à la pratique d’une ou plusieurs méthodes.  Tout comme le titre de psychologue, le titre de psychothérapeute est protégé par loi en France. Cela veut dire que tout personne revendiquant ce titre doit avoir fait une formation en psychopathologie de 500 heures et un stage d’au moins 5 mois en institution psychiatrique (ou de soins psychiques).

Le plus important à savoir lorsqu’on veut voir un un psychothérapeute, est donc de savoir à quelle(s) méthode(s) est-ce qu’il est formé et dans quelles écoles, cela afin d’en vérifier le sérieux.

Pour en savoir plus sur la profession de psychothérapeute, suivez ce lien.

Psychothérapie ?

Une psychothérapie, c’est une méthode traitement par des moyens psychologiques. Chaque méthode de psychothérapie est conçue pour mobiliser des processus psychologiques particuliers, même si elles utilisent toutes la parole. Il existe à ce jour plus de 400 méthodes différentes, avec des durées et des efficacités différentes.

L’efficacité d’une méthode pour une personne donnée, dépendra de l’adéquation entre la méthode, la problématique, la personnalité du patient et celle du thérapeute.

Il est donc important de se renseigner avant de commencer dans une psychothérapie. Quoi qu’il en soit, notez que la psychothérapie tant à être plus en plus reconnue dans le milieu médical comme un moyen de traitement parmi les plus efficaces.

Pour en savoir plus sur les psychothérapies, c’est ici.