Thérapie boulimie et hyperphagie Toulouse

Psychologue à Toulouse, je travaille auprès de personnes touchées par la boulimie et l’hyperphagie, en collaboration avec Marie Provins, diététicienne-nutritionniste. Voici une explication rapide de la démarche que je propose et des thérapies utilisées.

Boulimie, hyperphagie et émotions

La boulimie comme l’hyperphagie sont toutes deux le signe que l’on a en nous une tension qui demande à être apaisée ou un sentiment vide qu’il faut combler.

C’est la solution que notre cerveau a trouvé jusqu’à maintenant pour gérer cette tension. Seulement à force, on paie le prix fort : les conséquences se font trop sentir.

Au delà des risques pour la santé, c’est surtout l’estime de soi qui baisse : l’impression de perdre le contrôle comme si on était plus vraiment soi-même dans ces moments là ; un sentiment de solitude s’installe parfois. On peut aussi s’en vouloir ou avoir honte.

Quoi qu’il en soit, on perd progressivement confiance, avec parfois le sentiment de ne plus pouvoir être véritablement soi-même dans certaines circonstances.

Le regard des autres peut devenir plus pesant mais on peut aussi se sentir isolé avec le sentiment d’être comme coincé, emprisonné par ces comportements que l’on gère très difficilement.

Il va falloir faire quelque chose pour que les choses changent.

La boulimie comme l’hyperphagie sont très souvent liées à des événements traumatiques ou douloureux.

Pour se protéger, on a alors eu tendance à les étouffer. La peur,  la déception, la colère, la tristesse, restent enfouies en nous, mais toujours actives. Un peu comme des prisonniers qui tenteraient en permanence de s’évader.

Quelque soit l’épaisseur des murs de la prison, ils parviennent toujours à sortir à un moment donné. Il en résulte que l’on doit constamment lutter. On se sent anxieux. À la longue, c’est épuisant.

Comment avancer ?

Il faut agir de façon pragmatique :

  1. En se libérant des traumatismes ou expériences douloureuses
  2. En gérant mieux ses émotions.
  3. Mais aussi, en faisant évoluer ses représentations sur soi et la nourriture  ;

Une thérapie peut s’avérer utile. Mais pas n’importe quel type de thérapie. En effet, cette thérapie pour la boulimie ou l’hyperphagie doit permettre les réflexes que notre cerveau a développé.

Dans ce type de circonstances, essayer de tout analyser ou de tout comprendre n’est généralement pas suffisant. C’est pour cela que je propose une démarche en thérapie brève.

Une thérapie brève est une méthode conçue pour obtenir rapidement des changements sur des problématiques ciblées. Pour cela, on se centre plus sur le “comment” que sur le “pourquoi”.

Nous choisissons ensemble des objectifs simples et concrets. Nous mesurons les changements obtenus au début de chaque nouvelle séance. Vous décidez de reprendre un rendez-vous, ou non, à la fin de chaque consultation.

Nous avançons pas à pas, en suivant votre rythme.

Je propose une approche pragmatique fondée sur 3 méthodes.

La TBSI (Thérapie Brève Self Inductive) a pour but de permettre la libération des émotions enfouies et d’engager des changements rapidement. Cette thérapie permet d’obtenir des résultats pour 8 patients sur 10, en 3 à 6 séances en moyenne (10 maximum).

La thérapie EMDR,  traite les difficultés liées à des traumatismes avec un taux de réussite de 80%.  Comme elle est un peu moins rapide, je la propose en général en complément, si nécessaire.

Le Mindfulness (ou pleine conscience) est une méthode d’apprentissage de la gestion du stress et des émotions. Je la propose dans le cadre d’un programme combiné à des séances de TBSI ou d’EMDR.  C’est la formule thérapeutique la plus complète et elle se déroule sur 8 séances.

L’alliance de ces trois méthodes de thérapie permet d’obtenir des résultats dans la grande majorité des situations.  

M. Fathi-Berrada, psychologue à Toulouse

M. Fathi-Berrada, psychologue à Toulouse (centre) : thérapie boulimie Toulouse, hyperphagie

M. Fathi-Berrada

Spécialisé en thérapie brève et enseignant à l’université, je suis intervenus auprès de futurs diététicien-nutritionnistes pendant des années. Aujourd’hui, j’accompagne en thérapie des personnes souffrant de boulimie ou d’hyperphagie en collaboration avec Marie Provins, diététicienne-nutritionniste à Toulouse.

Contact & tarifs

07 69 69 92 99

55€ à 90€ la séance

Marie Provins, diététicienne à Toulouse

M. Fathi-Berrada, Psychologue à Toulouse (centre) : stress avant examen concours, pression, comment s'en libérer ?

Marie Provins

Marie Provins est Diététicienne-nutritionniste, réflexologue plantaire et formatrice en diététique. Elle accompagne des personnes touchées par des troubles du comportement alimentaire à évoluer vers un meilleur équilibre alimentaire.

Contact & Tarifs

06 84 74 24 12

35€ à 38€ la séance

Besoin d'un complément d'information ?

N’hésitez pas à nous joindre au 0769699299 (Karim Fathi-Berrada) ou au 0684742412 (Marie Provins), nous répondons directement à vos questions ou vous rappelons dès que possible

Je vous accueille à mon cabinet en plein cœur de Toulouse

M. Fathi-Berrada, psychologue à Toulouse (centre) : thérapie boulimie Toulouse, hyperphagie

Cabinet de psychologie Occitane

M. Fathi-Berrada Karim
17, Place Occitane,
31000 Toulouse

Métro : Jean-Jaurès (Ligne A/B)
Bus : L1, 14, 22, 29, 38
Parking : Saint-George & Carnot

Besoin d'un complément d'information ?

Je suis joignable du lundi au samedi au 07 69 69 92 99. N’hésitez pas à me contacter, je vous réponds directement ou vous rappelle dès que possible.

Boulimie, hyperphagie : en savoir plus

L’hyperphagie ressemble beaucoup à la boulimie car qu’elle implique la prise d’aliments en quantités importantes sur une courte période. Elle est considérée comme un Trouble du Comportement alimentaire (TCA)

À la différence de la boulimie, l’hyperphagie exclut les stratégies de contrôle du poids comme les vomissements, les régimes restrictifs ou la prise de laxatif.

La boulimie se caractérise pas une consommation excessive, compulsive et répétée d’une quantité importante d’aliments. La boulimie est considérée comme un Trouble du Comportement alimentaire (TCA)

Les crises de boulimie ont tendance à survenir de façon stéréotypée et remplissent différents rôles.

Dans le cas l’hyperphagie comme de la boulimie, on retrouve essentiellement la répétition de ces crises hyperphagiques impulsives. On se met alors à manger de façon rapide une grande quantité d’aliments jusqu’à en ressentir un inconfort ou même de la douleur au niveau de l’estomac.

Après une crise d’hyperphagie, on ressent souvent un sentiment de honte, de culpabilité ou même de la colère contre soi-même, qui peuvent s’avérer amplifiés en cas de surcharge pondérale ou d’obésité.

On distingue la boulimie de l’hyperphagie par la régularité et la fréquence des crises ainsi que par des comportements de compensations tels que les vomissements, la prise de laxatif ou la mise en place de régimes restrictifs.

Les crises d’hyperphagies et de boulimie surviennent souvent suite à des frustrations, des déceptions, des moments d’ennui ou de solitude. Elles peuvent également survenir en réponse à un sentiment de vide ou à un besoin  impérieux de “lâcher prise”.

Chez les personnes souffrant de boulimie ou d’hyperphagie, on retrouve souvent une tendance à beaucoup contenir certaines émotions. Cela entraîne une tension interne qui demande à être apaisée. Cette lutte interne pour contrôler ses émotions fait que l’on peut souvent se sentir fatigué.

On remarque également des traumatismes ou des blessures affectives (sentiment d’abandon, de trahison, des manques affectifs, humiliations, abus sexuels, etc.).