Le stress

Qu’est-ce que le stress ?

Le stress est une réaction physiologique normale qui prépare l’organisme à l’action. Il se traduit par une “activation” de l’organisme (perceptive, nerveuse, cardiaque, musculaire, hormonale, etc.).

Cette accélération, utile à court terme (lorsqu’elle est mesurée), fatigue l’organise et consomme beaucoup de ressources.

La pression au travail, les conflits , l’incertitude, la violence (physique ou psychologique), mais aussi les ruminations, les regrets, des événements de vie difficiles ou des contextes anxiogènes sont les principales sources de stress.

D’anciennes blessures ou traumatismes peuvent être à la source d’angoisses et de peurs, elles même sources de stress.

Le stress devient un problème lorsqu’il vous gêne, vous entrave, vous fait perdre vos moyens, engendre des difficultés à vous exprimer (en public par exemple), à vous affirmer, vous empêche de bien dormir ou de vous reposer, etc.

Sur le long terme, cela “se paie cher” au plan moral (déprime, abattement, perte de confiance en soi) et au plan physique (nervosité, maladies, fatigabilité, fragilité, etc.).

Le stress et les émotions

Surprise, joie, peur, dégoût, anxiété, etc. stressent notre organisme. Les émotions négatives créent encore plus de stress.

Or nous avons tendance à les mettre de côté, à les réprimer. Cela permet de « gérer » sur le moment.  Mais tout cela s’accumule (un peu comme une cocotte-minute accumule de la pression, à mesure qu’elle chauffe).

Tant qu’on ne les a pas libérées, la pression monte.

Nos émotions peuvent autant nous faire “foncer dans le mur” que nous “donner des ailes“. De plus, nos émotions négatives continuent d’agir en nous, même après les événements. On ne réagit plus de façon adaptée à la situation présente, on n’arrive plus à prendre les bonnes décisions.

C’est le double peine,tant qu’elles n’ont pas trouvé de résolution. On se retrouve alors comme rongé de l’intérieur par ses doutes, ses regrets, ses peurs, sa colère, sa frustration, etc.

On se sent alors de plus en plus nerveux, de mauvaise humeur, triste, à fleur de peau, fatigué ou même épuisé (etc.). On peut même avoir l’impression que l’on va “craquer“.

Accumuler trop d’émotions négatives nous épuise, car nous devons en permanence lutter pour qu’elles ne reviennent pas au premier plan.

Mais ce n’est pas tout. Plus on est dans une disposition négative, plus on a d’expériences négatives dans la vie. Un cercle vicieux s’installe.

Et même si on peut se forcer un certain temps à “tenir”, tout cela nous rattrape, jusqu’à ce qu’on ne puisse plus avancer. C’est le burn-out, la dépression, la crise.

Comment mieux gérer les stress et les émotions ?