Traumatisme psychique

Un traumatisme est un souvenir bloqué au mauvais endroit dans votre réseau de mémoire. C’est un peu comme une sorte d’arrêt sur image où l’on reste bloqué dans une douleur ou une peur, lié à des événements passés.

Afin de vous protéger de la douleur associée à l’événement, ce souvenir a été isolé du reste. C’est un peu comme une personne qu’on aurait mise en quarantaine. Seulement cette quarantaine empêche la guérison.

Bien qu’il soit en quarantaine, le souvenir est réactivé presque à chaque fois que vous rencontrez une situation qui peut avoir une ressemblance (même sur un point de détail) avec l’événement traumatique initial.

Traumatisme & micro-trauma

On a tendance à croire que pour qu’il y ait traumatisme, il faut forcément un événement très grave ou impressionnant. C’est une erreur.

“Un traumatisme est toute expérience de vie qui a toujours, au présent, un impact négatif dans la vie d’une personne”. Udi Oren.

Il n’y a pas de différence de nature entre un traumatisme psychique et un micro-trauma, mais seulement une différence d’intensité. Et cette différence dépend plus de la façon dont est vécu l’événement que de l’événement en lui-même.

Par exemple, une personne qui n’a aucune habitude de la violence physique vivra différemment le fait de se faire agresser physiquement que quelqu’un qui évolue depuis longtemps dans un milieu violent.

Comment se libérer de ses traumas ?

Les traumatises renvoient au fonctionnement instinctif de notre cerveau, lié à la survie. Ce fonctionnement dépend du cerveau dit “reptilien”. Cette partie du cerveau est la plus ancienne. Elle ne comprend pas le langage.

C’est pourquoi raconter son traumatisme, raconter les événements ou comprendre les causes ne suffisent pas à traiter un traumatisme psychique.

Pour se libérer d’un traumatisme, il faut sortir le souvenir de la quarantaine et le reconnecter aux informations adaptatives disponibles en mémoire et qui permettent de gérer ce type de problème.

En effet, nous avons tous l’expérience de moment ou nous avons fonctionné de façon adaptée dans une situation analogue à celle qui pose problème. Cela prouve que notre cerveau sait le faire.

La thérapie EMDR permet de reconnecter les informations adaptatives au souvenir source du trauma. Cette méthode est accréditée au niveau européen et est reconnue par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé).

Cela est rendu possible par une méthode de stimulation qui remet en route le mécanisme naturel de guérison du cerveau, en le focalisant sur le souvenir source du trauma. Ce mécanisme est le même que celui qui s’active lors du sommeil paradoxal.